ÉCRIRE POUR LE WEB. LES BONNES PRATIQUES DE RÉDACTION

Ecrire pour le web, le bonnes pratiques de rédaction
De la qualité de vos contenus dépend la perception que les internautes auront de votre entreprise et de vos activités.

Vos contenus doivent être autant conçus pour l’internaute que travaillés pour les moteurs de recherche. Ils permettront au public de découvrir votre site, via des mots clés ciblés, particulièrement en “longue traîne”.

Une animation éditoriale régulière et bien relayée est un vecteur d’attraction et de fidélisation de vos publics.

Du choix des mots-clés à la stratégie éditoriale

Ce qui est bon pour l’internaute est bon pour le moteur

De plus en plus, le gap séparant l’internaute du moteur de recherche se réduit. Grâce en sera rendue à l’évolution des algorithmes qui tendent à s’inspirer de la pensée humaine. Au travers de ses différents algorithmes (Panda, Penguin, Hummingbird, Pigeon…) Google entend privilégier les contenus pertinents pour coller au plus près aux attentes de internautes et conforter ainsi sa position de leader des moteurs de recherche. Mais un Google restera toujours premier degré. Il conviendra donc de qualifier au maximum ses contenus pour optimiser sa visibilité sur Internet.
Les algorithmes sont des programmes informatiques conçus pour naviguer parmi des milliards de pages, y déceler les bons indices et vous renvoyer exactement la réponse à votre question. (Google)

Pourquoi qualifier ses mots clés
Les moteurs de recherche restent “premier degré”. D’où l’intérêt pour votre référencement de définir votre champ lexical et de qualifier vos mots et expression-clés, surtout si vous utilisez des homonymes… Ainsi, le mot “Mousse” peut tout à la fois désigner du lichen, un aspirant de la marine, un polymère, un verre de bière ou un dessert au chocolat.

Optimiser son contenu pour le référencement

:: Les mots clés

Les contenus de votre site doivent répondre à deux critères : leur lisibilité par les internautes et leur qualification par les moteurs de recherche. Le tout avec un objectif affirmé : générer du trafic (attirer les internautes) et du ROI (retour sur investissement, taux d’engagement…).
Il vous faudra pour cela passer votre discours d’entreprise à l’épreuve du web et adapter vos contenus en fonction des résultats obtenus (mots-clés, expressions-clés, intitulés de produits, accroches et slogans…)

Chaque mot-clé ou expression-clé devra être testé selon les outils de communication web utilisés pour déterminer sa pertinence par rapport à sa popularité ou aux résultats obtenus.

:: L’effet “Longue Traîne”

La “longue traîne” est le processus qui fait que vos expressions-clés qualifiées génèrent de plus en plus de visites au fur et à mesure que le temps passe et que votre site s’ancre dans les résultats des moteurs de recherche (racine du mot-clé, synonymes et univers lexical). Ainsi si le référencement par achat de mots-clés (SEM) est plus efficace à court terme, le référencement naturel (SEO) et la longue traîne vous apporteront un meilleur rendement (ROI) sur le long terme.

PrincipeLongueTraine

:: La structure des textes

De même que pour l’internaute pressé qui ne lira que le début de vos textes, les moteurs de recherche étudient avec beaucoup d’intérêt les premiers mots / premières phrases… de vos contenus, et ceux qui se situent au dessus de la ligne de flottaison de votre site. Une structure de type journalistique sera également appréciée : titre, chapô, sous-titres, légendes. Ainsi comptent :
* le pourcentage d’utilisation d’un mot-clé au sein d’une page, témoin de sa pertinence par rapport au contenu (ni trop, ni trop peu),
* son positionnement “géographique” au sein de celle-ci ainsi que sa place à l’intérieur des phrases.

:: L’optimisation back-office des balises

résultats de recherche : balises Title et Description
Les balises “Title” et “Description” renseignent l’internaute sur le contenu d’une page dans les résultats des moteurs de recherche. Le titre est indiqué en bleu et cliquable. La description, ce sont les deux lignes placées sous l’URL de la page. Si la description n’est pas primordiale pour le référencement côté moteurs de recherche, elle est destinée à inciter l’internaute au clic. D’où l’intérêt de soigner son contenu. A noter cependant que si Google considère votre balise description comme inadéquate, il la remplacera par son propre texte, inspiré par les termes de recherche de l’internaute et leur correspondance à l’intérieur de votre contenu éditorial.
Compter environ 70 signes pour le titre et 156 pour la description. La balise Meta Keywords est aujourd’hui dépréciée. Il n’est pas nécessaire de la renseigner.

L’animation éditoriale

Créez un écosystème autour de votre communication

Dans l’univers très concurrentiel du web, il est nécessaire de communiquer régulièrement sur des sujets intéressant vos cibles. c’est pourquoi il est conseillé d’adjoindre un blog à votre site Internet, d’y publier régulièrement des billets… et de le faire savoir grâce à de multiples relais mis à votre disposition sur la toile : réseaux sociaux, réseaux professionnels, outils de veille et d’agrégation de contenus (curation). C’est ainsi que vous générerez du trafic vers votre site.

Côté réseaux sociaux, ne sous-estimez pas Facebook, même si vous n’êtes pas une entreprise BtoC. C’est un excellent vecteur de référencement… mais sur du corporate, n’attendez pas un taux d’engagement très élevé. Twitter, par ailleurs, vous permettra de toucher les médias et les blogueurs influents. Si votre contenu est très BtoB, ne négligez pas Linkedin…


Vous pourriez aussi être intéressé par :
Développez votre notoriété sur Internet grâce au web-reportage
Pourquoi un content manager est nécessaire à votre communication

contact
Un avis, un commentaire ou une question sur cet article ?
N’hésitez pas à
nous écrire… À bientôt !


[RETOUR]


Ce site Internet ne stocke pas d'informations personnelles. Néanmoins il peut utiliser des cookies, principalement à des fins statistiques anonymes. Pour en savoir plus et les gérer, c’est ici :)